Petite Fleur Loves Books
ROMANS

Six contre un

Dans ce petit roman de la collection Presto chez Magnard Jeunesse, Cécile Alix (que nous avions découvert avec son roman tordant Tarzan poney méchant) aborde un sujet grave qui est celui du harcèlement scolaire.

Beaucoup d’enfants ont été, sont témoins ou victimes de la violence à l’école. Cela a été mon cas, du coup de pied au harcèlement verbal, alors que je n’étais encore qu’une toute petite fille, jusqu’au début de mes années lycée. Je m’en suis bien sortie, parce que c’était intermittent, que j’ai parfois su le dire (mais pas tout le temps), parce que j’ai un moral d’acier, que la lecture et la danse m’ont offert un bel échappatoire et parce que certaines personnes de mon entourage ont su réagir. Je les remercie d’ailleurs de s’être dressées devant l’impensable: la violence gratuite.

Malheureusement ce n’est pas le cas pour tout le monde et il arrive que ce genre de comportement prenne un tournant malsain dont l’issue peut-être dramatique. C’est pour cela qu’il est important d’en parler, d’éduquer nos enfants sur le sujet, de réagir, de ne pas laisser faire que l’on soit parent, enfant ou enseignant.

Je suis très heureuse d’avoir lu ce témoignage douloureux qui emploie la première personne du singulier, lui donnant ainsi plus de puissance, de réalité. D’ailleurs, nous dit Cécile Alix, ce texte est né d’une histoire vraie, ancienne et enfouie. Pour tout vous dire, j’avais déjà été séduite par sa plume à la lecture du roman précédent et celui ci confirme sa verve et sa capacité à aborder de nombreux sujets, qu’ils soient légers ou intenses, avec toujours beaucoup d’intelligence et de finesse. Ici, pas de pathos mais beaucoup d’émotion – j’ai eu les larmes aux yeux après avoir lu quelques pages – la douleur passe, la peur aussi et finalement ce message, qui nous dit que la vie ne se résume pas à ça. Il est important de le savoir.

Je découvre par la même occasion la collection Presto, dont le slogan est: “Les romans faciles à lire!” , oui ce roman est facile dans sa forme (96 pages et une police espacée) mais pas dans son contenu de qualité. Merci Cécile Alix, d’avoir partagé avec nous ce bout de vie douloureux, cette expérience qui n’est pas si facile à raconter, car dans le harcèlement il y a toujours de la honte, la honte d’être victime, la honte de se laisser faire.

Ce livre je vais le passer à mes enfants pour qu’ils le lisent à leur tour, je sais déjà qu’ils seront indignés car nous nous efforçons de cultiver chez eux l’empathie, l’acceptation de la différence et nous insistons sur le fait qu’il est primordial de se dresser contre l’injustice. Il suffirait parfois que tout le monde se lève pour mettre fin à tant de choses qui sont inacceptables…

Je vous invite vivement à lire Six contre un et je partage avec vous quelques mots de ce roman:

“J’aimerais bien être un homme, un vrai, gonfler la poitrine quand ils m’insultent, devenir un bloc de béton et parer les coups, foncer dans le tas. J’aimerais devenir une montagne. Je suis deux fois plus lourd qu’eux, j’ai un physique de bulldozer, alors pourquoi je réagis comme un moineau? Quand je les vois arriver, je sais ce qui va se passer, je serre les poings, les dents, tout ce qui peut se serrer, je sens la colère en moi, monter, monter, je me transforme en gros rocher arrimé à une haine bien solide, que rien ne pourra ébranler. Une claque, et je casse, Je me brise. Je me ratatine. Aussi mou et gluant qu’un tas de boue. Chez moi, ce n’est jamais la colère qui gagne, c’est la peur.”

Si vous êtes victime ou témoin de violence scolaire vous pouvez vous rendre sur: 

https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

ou appeler le:

3020 (appel gratuit) du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)

 

 

Six contre un

Cécile Alix

Magnard Jeunesse

ISBN: 978-2210965348

5,60€

 

You Might Also Like...

No Comments

Laissez nous un petit mot, cela nous fait toujours plaisir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :