Petite Fleur Loves Books
ÉDU

La pointeuse botanique

En 2016 nous avions reçu ce joli coffret botanique, mais comme nous partions vivre en Australie et que je n’étais pas certaine d’y retrouver les mêmes plantes, nous l’avions laissé derrière nous. Maintenant que nous voilà revenus, nous sommes heureux de le retrouver car il va nous permettre de réaliser de beaux herbiers de printemps et d’été.

Mais c’est quoi au juste une pointeuse botanique? C’est tout simplement un procédé malin et rapide, inventé par Jean Guittet, un grand botaniste, pour identifier les plantes qu’on appelle parfois “mauvaises herbes” (bien que certaines soient très jolies et délicieusement parfumées) et qui bordent nos chemins, les allées et nos vieux trottoirs.

Plus artisanales qu’un téléphone portable et plus marrantes je trouve pour les enfants, qui se prennent alors pour des botanistes aventuriers, les cartes perforées de la pointeuse permettent de choisir des critères de détermination (forme des feuilles, des fleurs, couleur, etc.) pour ne garder à la fin que les bonnes cartes et trouver rapidement le nom de la fleur à observer. Il suffit de glisser une baguette dans le trou correspondant à l’un des critères évident de la plante, de secouer un peu et un premier tri est fait, on continue ce procédé en passant au critère suivant si besoin.

Sur chaque carte se trouve une photo, le nom de la plante et son appellation savante et au verso, son calendrier de floraison, sa taille, ses caractéristiques, son habitat et son utilité. C’est super chouette! Les cartes sont accompagnées d’un petit livret, très joliment illustré qui nous invite à l’étude de notre environnement, un petit carnet de notes et un herbier de 23 planches pour commencer sans tarder à recueillir les plantes de la ville et de ses environs.

Presse faite maison

Ce coffret est vraiment parfait pour tous ceux qui aiment emmener leurs enfants explorer la nature là où elle se niche (parfois dans les endroits les plus incongrus) et réaliser ensuite une belle activité sur le sujet.

 

La pointeuse botanique

CAUE de l’Essonne

Actes Sud Junior

ISBN: 978-2330066284

21€

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    Julie de Crapaud Chameau
    8 avril 2018 at 12:26

    Coucou ma chère Ninon,
    D’après toi, est-ce que ça vaut le coup pour le Québec ? Le coffret est en disponible dans ma librairie et tu sais que ma grande s’intéresse à la botanique. Mais le prix est assez élevé ici, et je me demande si les plantes du coffret sont celles que l’on trouve au Canada. Du coup, je ne sais pas trop si l’achat serait pertinent. Quel est ton avis ?

    • Reply
      Mama Darling
      8 avril 2018 at 9:22

      Bonjour Julie, j’ai bien pensé à ta fille en publiant cet article et pour tout te dire, je me suis posée exactement la même question…
      J’ose espérer que si ils vendent le coffret à Montréal c’est parce que les plantes identifiées (du moins certaines) existent bien chez vous, que ce soit en ville ou en campagne.
      Après être revenue d’Australie, je peux t’affirmer que certaines plantes du coffret s’y trouvaient. Ce sont ce qu’on appelle des plantes universelles.
      C’est comme partout, tu trouveras chez toi des plantes qui existent aussi chez nous mais aussi des plantes qui n’existent que chez toi. Les graines voyagent.
      Ce que je peux te recommander c’est de demander à un botaniste du jardin Botanique ce qu’il en pense, il aura certainement un avis plus tranché que le mien. Je te donne le nom de quelques fleurs comme exemple à soumettre au botaniste:
      Géraniums (pussillum, dissectum, molle..), Lierres (terrestre, grimpants), Cymballaire des murailles, Bardane à petites têtes, Millepertuis perforé, Cirses, Euphorbe des jardins, Amarante, Chélidoine, Cardère sauvage, Erodium, Benoîte des villes, Liserons (des champs, des haies), Clématite, Cerfeuil des bois, Pâquerette vivace, Vergerette du Canada (là je pense que ça marche!) Carotte sauvage, Gaillet gratteron, Parcelle enracinée…
      Même par chez nous, toutes ces plantes ne seront pas, nous en trouverons certaines au cours de nos pérégrinations car leur pousse dépend de tellement de facteurs, entre autre du climat, de l’environnement et de la saison.
      En tous cas le procédé est très intéressant et rien ne vous empêchera de le compléter avec des fiches faites maison.
      Bisous à tous!

      • Reply
        Julie Crapaud Chameau
        14 avril 2018 at 10:19

        Merci Mama Darling pour cette réponse détaillée.
        Je viens de passer commande, je pense que ça va lui plaire et effectivement, rien ne nous empêche de faire des fiches maison pour compléter la collection.
        Merci encore pour ce riche blog, une perle surtout lorsque viennent Noël et les anniversaires 😉

        • Reply
          Mama Darling
          16 avril 2018 at 8:48

          Je suis heureuse de savoir que ce blog a son utilité, merci pour ce message.

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!